L’ESTA : une pièce indispensable pour voyager aux Etats-Unis

L’ESTA : une pièce indispensable pour voyager aux Etats-Unis

Chaque année, des millions de Français s’envolent pour les États-Unis, pour un séjour touristique ou pour un voyage d’affaires. Néanmoins, quels que soient les motifs de leurs déplacements, les voyageurs originaires d’un pays européen doivent présenter une autorisation ESTA. Ce dispositif a pour but de renforcer la sécurité des citoyens américains.

 

Les objectifs du système ESTA

La France, la Suisse et la Belgique font partie des 38 pays signataires du programme d’exemption de visa. Ce traité multilatéral permet aux ressortissants de ces États de voyager aux États-Unis pour une période de 90 jours sans avoir à demander un visa. Cette procédure concerne les voyages touristiques ou professionnels ainsi que les transits aéroportuaires.

Avant 2009, la  plupart  des Européens n’avaient besoin que d’un passeport valide et d’un billet d’avion pour pouvoir passer les frontières américaines. Mais depuis, L’ESTA s’est ajouté à  la liste des conditions d’accès au pays. Sa mise en application fait suite aux séries d’attentats terroristes qui ont frappé les USA au cours des précédentes années. Ce système a pour objectif de limiter, voire d’empêcher l’entrée des individus susceptibles de troubler l’ordre public. Mais cette mesure présente aussi des avantages, car elle permet d’alléger les formalités lors des contrôles aux frontières grâce à un système automatisé.

L’ESTA : des procédures d’obtention faciles et rapides

Contrairement aux procédures relatives à l’obtention d’un visa classique, demander une visa tourisme n’oblige pas les particuliers à entamer de longues démarches. D’ailleurs, les voyageurs n’auront même pas à se déplacer, car toutes les formalités s’effectuent en ligne. Pour ce faire, un site internet a été conçu par les autorités compétentes. L’intéressé doit s’y connecter et remplir le formulaire ESTA avec les informations présentes sur son passeport. Il devra ensuite fournir l’adresse de l’hôtel où il séjournera, son numéro de vol, ainsi que le numéro de téléphone d’un proche à appeler en cas d’urgence.

Ce processus peut prendre du temps. Ainsi, ceux qui veulent alléger les procédures peuvent contacter une plateforme indépendante qui propose d’accompagner les voyageurs. Dans tous les cas, il est recommandé d’envoyer sa demande ESTA au moins 72 heures avant le départ. Le taux de refus reste assez bas. Néanmoins, des complications peuvent survenir notamment si la personne a récemment voyagé dans un pays en mauvais termes avec les États-Unis (la Syrie,  le Soudan et la  Corée du Nord). Dans ce cas, il vaut mieux demander un visa classique. Le personnel des ambassades peut déterminer l’éligibilité des visiteurs à l’autorisation ESTA.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *