Voyage et job d’été : tout savoir sur le Programme Vacances Travail

Voyage et job d’été : tout savoir sur le Programme Vacances Travail

Coûtant une fortune, les voyages à l’étranger sont souvent difficiles à concrétiser. Pour financer son séjour, il est souvent nécessaire de faire des économies d’argent. Face à cette contrainte budgétaire, nombreux sont les voyageurs qui cherchent des bons plans pour concrétiser leur rêve de voyage sans avoir à attendre qu’ils ont les moyens nécessaires à cet effet. Tel est le cas des touristes qui optent pour les « jobs d’été » à l’étranger. Quoi qu’il en soit, cette filière est règlementée et doit suivre une certaine procédure. Pour jouir des opportunités sur les jobs d’été à l’étranger, vous devrez disposer d’un Programme Vacances Travail.

À qui s’adresse le Visa Vacances-Travail ?

Le Visa Vacances Travail (VVT) ou Programme Vacances Travail (PVT) s’adresse aux étudiants et aux travailleurs qui souhaitent passer un séjour dans un pays étranger tout en y travaillant. Les intéressés sont en grande majorité des jeunes qui souhaitent voyager et qui n’ont pas encore de revenus pour financer leur séjour à l’étranger. Le Programme Vacances Travail concerne les touristes issus d’une cinquantaine de pays qui ont signé l’accord, dont la France, l’Australie, le Japon, le Brésil, le Canada, le Singapour et le Mexique.

Le Visa Vacances-Travail : pour quels intérêts ?

C’est un document officiel qui vous permet d’ouvrir facilement des portes quand vous recherchez du travail sur place, par exemple dans un établissement hôtelier. La possession d’un Visa Vacances-Travail est un gage de fiabilité, ce qui permet de faciliter la régularisation de son détenteur lors de son embauche. Les personnes ayant ce visa ont généralement la priorité lorsqu’il y a beaucoup de candidats aux travaux saisonniers.

Comment obtenir un PVT ?

Il faut adresser la demande de visa de travail au consulat ou à l’ambassade du pays de destination. Les responsables vous renseigneront sur les conditions à remplir normalement les critères d’âge, la détention d’un casier judiciaire vierge, le coût du visa, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *